• Fin du stationnement à cheval

Fin du stationnement à cheval

Fin du stationnement à cheval

Body

Le stationnement des voitures à cheval chaussée / trottoir est largement répandu et autorisé à Marseille. Le code de la route interdit pourtant ce type de stationnement s’il ne permet pas un passage suffisant pour les cheminements piétons, soit une largeur de 1m40 hors mobilier urbain. Une partie de ce stationnement à cheval dans notre ville est donc illégal.


La nouvelle municipalité a l’ambition de se mettre en conformité avec la loi, pour permettre des cheminements piétons sur des trottoirs sécurisés, entretenus et sans obstacle. Dans un contexte de dérèglement climatique et de forte pollution, il est urgent de favoriser les modes de déplacements actifs et non polluants, dans des espaces publics agréables et accueillants pour toutes et tous. 


Il faut donc prendre des mesures de suppression progressive de ce stationnement à cheval, en commençant par les quartiers les mieux desservis par les transports en commun, c'est-à-dire dans le premier arrondissement. C’était notamment le souhait des associations qui participent à l’atelier Mobilités du CICA (Comité d’Initiative et de Consultation d’Arrondissement), qui ont déposé un vœu en ce sens le 1er février 2022 au conseil d’Arrondissement, créant ainsi un Comité de stationnement regroupant des élus, des techniciens et des habitants, pour faire un inventaire complet de la situation, sélectionner des critères pour émettre des priorités d’application de la loi rue par rue. A charge de la Mairie d’appliquer les propositions de ce Comité à partir du second semestre 2022, et de proposer des alternatives aux résidents (création de places de stationnements pour les motos, les vélos, l’auto-partage ou encore les trottinettes). 

 

Exemple : suppression du stationnement à cheval sur la place Labadié au printemps 2022, soit 24 places supprimées. Avec création de 4 places de stationnement d’auto-partage, et 5 aires de stationnement vélos.