• Zone à Faible Emission (ZFE)

Zone à Faible Emission (ZFE)

Zone à Faible Emission (ZFE)

Body

Suite à la Loi d’orientation des mobilités de décembre 2019, la mise en place d’une zone à faibles émissions mobilité (ZFE-m) est devenue obligatoire dans les grandes Métropoles françaises. Elle est désormais opérante à Marseille à partir du 1er septembre 2022 dans un périmètre délimité par l’intérieur des boulevards : avenue du Cap Pinède, boulevards Capitaine Gèze et de Plombières, avenue Alexandre Fleming, boulevards Françoise Duparc, Sakakini, Jean Moulin et Rabatau, avenue du Prado 2.


Notre secteur se situe ainsi entièrement dans ce périmètre. Les voitures les plus polluantes, déterminées par l’ancienneté et le type de voiture, n’ont plus le droit d’y circuler. L’objectif est de réduire la pollution dans le centre-ville de Marseille, en incitant les habitants à acquérir des voitures moins polluantes ou adopter d’autres modes de déplacement. Chaque véhicule doit obtenir une vignette Crit’air indiquant son niveau de pollution de l’air, sur une échelle de 5 (très polluant) à 0 (non polluant).


Ce dispositif est progressif selon le calendrier suivant :

  • 1er septembre 2022 : interdiction de circulation dans le périmètre pour les véhicules Crit’air 5
  • 1er septembre 2023 : interdiction de circulation dans le périmètre pour les véhicules Crit’air 4 et 5
  • 1er septembre 2024 : interdiction de circulation dans le périmètre pour les véhicules Crit’air 3, 4 et 5


En cas de circulation ou de stationnement dans ce périmètre avec un véhicule non autorisé (avec une vignette non autorisée, ou sans vignette), les propriétaires des véhicules s’exposent à une amende forfaitaire de 68 € ou 135 € selon la catégorie du véhicule. Des dérogations sont possibles pour certains véhicules.

Les élus de la majorité municipale marseillaise se sont exprimés à diverses reprises (au conseil municipal, au conseil métropolitain) pour demander des mesures d’accompagnement plus fournies afin d’aider les ménages les plus modestes à acquérir des véhicules moins polluants, ou à accéder plus simplement aux alternatives (transports en commun, vélo, marche à pied).
 

Pour toute information supplémentaire, vous pouvez consulter